BIENVENUE sur le site de recrutement Carrefour France

EMPLOI DES JEUNES L'ALTERNANCE

L'alternance vous permet d'apprendre un métier à nos côtés, de préparer un diplôme ou encore de développer votre employabilité

NOS OFFRES D'EMPLOI

HORIZONS BY CARREFOUR

Ce blog vous permet de découvrir toute notre expertise "digital retail" au niveau international.

Découvrir le blog !

L'article a été ajouté à vos favoris

10 conseils pour bien commencer son alternance

6 septembre 2021

Cette année vous relevez le défi de l’alternance ? Pour que vos premiers pas dans le monde du travail soient un peu moins intimidants, on vous propose quelques astuces. On ne vous promet pas le zéro stress mais on espère qu’ils vous aideront à mieux appréhender ces premiers jours d’intégration.

1. Préparer votre arrivée dans l’entreprise 

On espère que vous avez pu profiter de la période estivale pour vous vider la tête car c’est important d’évacuer toutes les tensions de l’année scolaire qui vient de s’écouler comme les cours à la maison, la recherche d’une entreprise, les examens ou encore les concours d’entrées des différentes écoles. 

Avant de reprendre, et pour partir de bon pied, il est conseillé de prendre le temps de se remémorer les entretiens avec votre futur tuteur ainsi que les éléments importants de l’entreprise dans laquelle vous allez évoluer. 

Si votre tuteur vous a envoyé un planning d’intégration, relisez-le pour ainsi mémoriser ce que vous allez découvrir ou éventuellement le nom des personnes que vous allez rencontrer. Cela vous évitera l’effet « poisson rouge » si votre tuteur aborde le sujet avec vous dans l’ascenseur.

La veille de la rentrée, pensez à bien regarder votre itinéraire et votre heure de prise de poste. Glissez de quoi prendre des notes dans votre sac car le premier jour, vous allez avoir de nombreuses informations à assimiler sur vos missions, l’entreprise en elle-même, les outils que vous allez être amenés à utiliser ou encore le nom de vos  collègues.

La tenue, vaste sujet ! Si vous avez été attentif lors de votre premier entretien vous avez déjà peut être pu déchiffrer le code vestimentaire de votre future entreprise. Si ce n’est pas le cas, adoptez un style décontracté chic dans lequel vous êtes bien évidemment à l’aise et évitez le jean pour ne pas faire d’impair au cas où. Car oui, certaines entreprises n’autorisent le jean que le vendredi pour le « Friday wear ».

2. Le jour J

Réglez bien votre réveil pour ne pas vous louper car sinon c’est sûr, votre zone de stress va passer dans le rouge dès les premières heures. Prévoyez un petit quart d’heure d’avance pour ainsi ne pas avoir la sensation de devoir courir dès le premier jour. 

Pour ceux qui le souhaitent. Prenez un petit déjeuner copieux ou prévoyez un encas, car vous ne savez pas à quelle heure vous allez manger. Sachez que si l’équipe que vous intégrez est cool, un petit déjeuner d’équipe vous attendra à votre arrivée donc gardez néanmoins un peu de place pour les 2 ou 3 chouquettes qui vous seront proposées. 

3. Vos premiers pas sur l’open space

Vous y voilà, vos premiers pas sur l’open space. Vous avez une petite appréhension c’est normal. Respirez et laissez-vous guider par votre tuteur. Logiquement, il va vous accompagner jusqu’à votre bureau, vous remettre votre kit de bienvenue, votre ordinateur et vous présenter vos collègues. Rassurez-vous, vous ne retiendrez pas tous les prénoms en une seule fois donc gardez le sourire sous votre masque et faites de votre mieux… Il y aura peut être un organigramme dans votre kit pour vous aider dans cette mémorisation sinon n’hésitez pas à le demander à votre tuteur. 

4. Soyez proactif 

Dès  les premières explications, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passent par la tête : cela vous rassurera et montrera à votre tuteur que vous vous intéressez à votre environnement de travail et à vos missions. Et comme on dit souvent, « Il n’y a pas de question bête » donc osez demander pour ne pas rester sur une incompréhension. Sans en faire trop, vous pouvez donner votre avis si on vous le demande ou prendre des initiatives. Attention à bien doser le tout au risque de froisser vos collègues.

5. Prenez des notes

La proactivité passe aussi par la prise de notes ! Vous savez, le joli bloc-notes que vous avez glissé dans votre sac hier soir ou celui qui vous a été remis dans votre kit de bienvenue ?  Et bien utilisez-le! Nous savons tous que notre cerveau a une forte capacité pour emmagasiner une quantité astronomique d’information mais pour éviter le pire et redemander cent mille fois la même chose à votre tuteur n’hésitez pas à noircir quelques pages. Vous allez voir, les premiers jours sont une avalanche d’informations, de process qui vous paraissent complètement flous et abstraits, des outils divers et des mots de passe à n’en plus finir… bref ce bloc-notes vous servira peut-être de doudou dans un premier temps mais il vous évitera peut-être quelques impairs par la suite et montrera à votre tuteur votre implication.

6. Les premiers temps dans votre équipe

Efficacité rime parfois avec patience. Proactif d’accord mais aussi un peu patience. En effet, votre tuteur va rarement vous confier votre première mission en solo la première semaine. Prenez le temps de bien assimiler les informations transmises pour ainsi être rapidement opérationnel.  

Pendant cette période de découverte et d’apprentissage, il vous faudra faire preuve d’écoute et de curiosité. Intéressez-vous à ce que font les personnes autour de vous pour ainsi mieux appréhender votre environnement de travail et les habitudes de l’équipe/entreprise. Si aucun programme d’accueil ou d’intégration n’est prévu, vous devrez faire preuve d’autonomie, d’observation et de prise d’initiative pour mieux apprivoiser ce qui se fait au sein du service.

7. Dosez votre excès d’assurance

Vous êtes tout feu tout flamme, vous avez hâte de faire vos preuves et montrer ce que vous savez faire. Tout à votre honneur mais sachez trouver le juste milieu entre attitude effacée et excès d’assurance qui pourrait vite vous faire passer pour un arriviste et donner une mauvaise image de vous. Il serait dommage que votre enthousiasme soit mal interprété.

Oubliez les mensonges et le bla-bla qui ne sert à rien. Pour établir rapidement une confiance entre vous, votre tuteur et le reste de l’équipe, nous vous conseillons d’adopter la franchise, la transparence et l’honnêteté dans votre dialogue. Restez humble et vous établirez rapidement la confiance et un climat de travail agréable.

8. Acceptez les tâches basiques

L’être humain a besoin de preuve pour faire confiance. Votre tuteur va donc commencer par vous assigner à des tâches parfois basiques, rébarbatives ou peu intéressantes. Ne pensez pas qu’il ne voit pas ou ne connait pas vos compétences mais c’est un moyen pour lui de voir votre réaction, votre manière de travailler…bref c’est une sorte de premier test. Soyez professionnel, montrer ce que vous savez faire, maîtrisez cette base du travail et rapidement des tâches avec plus de responsabilités vous seront confiées.  

9. Définissez une ligne claire entre entreprise / école. 

Les opérationnels qui recrutent des alternants n’ont pas toujours conscience d’employer des jeunes qui ont une charge de travail autre que celle donnée par l’entreprise. Dès le début du contrat, il est important de tracer une ligne claire entre les moments où vous travaillez pour l’entreprise et ceux où vous êtes à l’école ! Redonnez votre planning de présence (école/entreprise) si besoin et rappelez à votre tuteur vos grosses échéances (mémoires, périodes d’examen…) 

Quand vous êtes à l’école, concentrez-vous sur vos projets scolaires et mettez votre vie professionnelle entre parenthèses : cela signifie qu’on ne traite pas ses mails, on ne travaille pas sur ses dossiers lorsqu’on sort des cours et qu’on ne répond pas aux sollicitations. De même, quand vient le tour d’être en entreprise, on se concentre sur les projets professionnels confiés par le tuteur ou l’entreprise et on met entre parenthèses l’école. 

L’alternance nécessite de ce fait de faire preuve d’une bonne organisation et d’une forte adaptabilité permettant de jongler d’une activité à une autre. 

10. Commencez à créer votre réseau

Vous allez en rencontrer du monde en un an d’alternance ! Profitez de ces rencontres pour commencer à créer votre réseau professionnel, il pourra vous être utile pour votre prochain projet d’entreprise ou dans votre future recherche d’emploi. Essayez donc d’entretenir de bonnes relations avec tout le monde pour ainsi peut-être vous faire remarquer.

On espère que ces quelques conseils vous permettront de mieux vous préparer à rencontrer vos futurs collègues. Dernier petit conseil : quand il sera l’heure de dire au revoir sachez que c’est aussi l’occasion de faire une dernière bonne impression. Le monde est petit, que votre entreprise vous garde ou pas, il est possible que vous croisiez à nouveau votre tuteur ou vos collègues dans un autre service ou une autre entreprise. Pensez à les remercier, ils penseront plus facilement à vous si un poste se libère dans leur équipe. Bonne prise de poste !