construire ma e-réputation

BIENVENUE sur le site de recrutement Carrefour France

Les Chroniques : le blog qui décrypte l'emploi !

Décryptons l'emploi ! Les Chroniques, c’est un blog, un lieu d’échanges, de débats et de partages d’expériences !

Découvrez le blog !

Comment postuler ?

Découvrez les étapes pour postuler chez Carrefour

Comment postuler ?

L'article a été ajouté à vos favoris

construire ma e-réputation

27 décembre 2017

Définitions


L’identité se définit comme « caractère permanent et fondamental d’une personne ». Dans d’autres termes, votre identité vous rend singulier : votre prénom, votre âge, votre lieu de naissance… 

L’identité numérique c’est l’ensemble des informations que l’on trouve sur Internet vous concernant. Vous n’avez jamais essayé de taper votre nom sur un moteur de recherche ?  Pourtant, à mesure que vous « surfez », vous laissez des traces, des données plus au moins visibles qui forgent votre identité numérique.

Cette identité de « données » est devenu un sujet incontournable lorsque l’on commence à naviguer. Entre les différents réseaux sociaux, blogs, forums, notre présence sur le web se multiplie

Par conséquent, il semble essentiel de garder à l’esprit que nos écrits et nos actions peuvent demeurer indélébiles !


Les enjeux


Il est indispensable pour tout internaute de contrôler son identité numérique en participant à sa construction et sa délimitation pour mieux maitriser ce que l’on enregistre sur vous et échapper aux risques et dérives d’Internet (délitement de la vie privée, usurpation d’identité, utilisation commerciale ou politique des données de navigation).

Puisque votre navigation sur internet laisse des traces, ne pas accorder d’importance à ce que l’on dit, ce que l’on fait ou ce que l’ont dit de vous sur la toile, peut nuire à votre réputation, et s’avérer préjudiciable, notamment lors de votre recherche d’emploi.


Le personnal branding


Le personnal branding c’est l’action de construire son image pour gérer son identité numérique afin de promouvoir sa marque personnelle.

Ce n’est pas seulement se rendre visible sur internet mais valoriser son image en se posant les bonnes questions : quels sont les compétences qui vous rend unique ? Quelles sont vos valeurs, votre parcours qui rendra votre profil attrayant ?


Les réseaux sociaux professionnels : comment bien les utiliser pour trouver un emploi ?


Un réseau social professionnel comme LinkedIn ou Viadéo est un réseau social à usage exclusivement professionnel.
Ces réseaux sociaux permettent de renouer contact avec d'anciennes connaissances professionnelles (anciens élèves, anciens collègues...) et d'enrichir son carnet d'adresses.
Mais ils peuvent également être utiles pour trouver un emploi.

Quelques conseils :

1. Soignez votre profil

Votre profil doit être complet et à jour. Basez-vous sur votre CV, et enrichissez-le au fur et à mesure en ajoutant des détails.


2. Développez votre réseau

Solliciter les personnes de votre entourage direct pour entrer en relation avec eux et avoir accès à leurs contacts. Cela peut vous aider à provoquer une réelle rencontre entre professionnels.


3. Actualisez régulièrement votre profil

En entretenant régulièrement votre profil, vous vous positionnez comme un professionnel, vous démontrez votre expertise et vous gagnerez de plus en visibilité sur la toile. Un bon moyen d’attirer des recruteurs en recherche de profils experts !


Réseaux sociaux professionnels et sites emploi : quelle différence ?


La principale différence, c'est que les sites emploi sont faits pour accéder à des annonces et des informations sur l'emploi alors que les réseaux sociaux permettent, en prime, de développer sa propre visibilité professionnelle et d'entretenir un réseau (de contacts personnel ou professionnel)

Si vous pouvez postuler en ligne aussi bien sur un site emploi que sur un réseau social professionnel, ce dernier vous permet d'entrer en contact direct avec l’entreprise via ses recruteurs ou ses collaborateurs.

Aussi, sur ces réseaux sociaux, vous vous rendez visible par les recruteurs, chose moins évidente sur les sites emploi.


Les bonnes pratiques


Définissez votre fil conducteur

La première étape du personal branding consiste à constuire votre profil professionnel : formation, expériences, compétences, qualités…Ces indications peuvent être issues de vos études, stages mais aussi de vos loisirs, activités associatives… Vous devez également préciser votre projet professionnel et définir des objectives en mettant en avant les compétences qui correspondent à ces aspirations.


Précisez votre « pitch », votre message, votre slogan

Rédiger un « pitch » qui résume votre parcours, votre projet professionnel et votre valeur ajoutée. Il  s’agit de mettre en avant vos points forts, comme dans une lettre de motivation mais en ne gardant que l’essentiel. Adaptez le en fonction de l’interlocuteur et formulez-le également à l’oral. 


Bâtissez votre identité numérique

Comme pour la mise en place d’une campagne de communication, identifiez les outils disponibles sur le web (réseaux sociaux, blogs, forums) et cibler ceux sur lesquels vous souhaitez intervenir. Prenez le temps de mettre à jour vos contenus et soyez innovant pour vous distinguer des autres « concurrents » !


Développez votre réseau

Même si les réseaux sociaux ne manquent pas, privilégiez la qualité à la quantité . Prenez le soin de remplir précisément vos profils  en utilisant votre « pitch ». Fâites vous remarquer en participant par exemple à des discussions ou en vous inscrivant aux groupes et hubs qui vous intéressent. Pour être visible et efficace, ne vous éparpillez pas : choisissez 1 ou 2 réseaux tout en identifiant ceux spécialisés dans votre secteur.


Privilégier le contact direct et humain

Les salons, conférences et autres rencontres écoles / entreprises sont autant d’occasions de vous faire connaître et d’enrichir votre réseau. Répondez aux invitations, transmettez des articles et études qui pourraient intéresser vos contacts et n'hésitez pas non plus à retourner vers des experts que vous avez par le passé sollicité. Cette démarche est appréciée, elle montrera votre capacité de suivi et est un indice de fiabilité.


Mettez-vous à jour

Maintenez votre stratégie de communication dans le temps pour un établir un réseau pérenne. Une fois votre premier emploi décroché, n'abandonnez pas votre personal branding ! Au fil des rencontres, votre réseau s'élargira et sera une source potentielle pour des opportunités futures.


Les moins bonnes pratiques


Faire son profil en à peine 10 minutes

Prenez le temps de remplir votre profil


Oublier de mettre son profil à jour régulièrement

Un fois votre profil créé, soyez actif. Aussi, une fois par jour, prenez un quart d'heure pour vérifier vos messages, regarder l'activité de vos contacts et en chercher de nouveaux. Une fois par mois, vérifiez que vos informations sont bien à jour.

Etre incohérent

Il est recommandé de créer plusieurs profils, sur l'ensemble des sites disponibles mais faites preuve de cohérence. Veillez à toujours mentionner le même métier, le même âge, etc. Si La cohérence vous donnera plus de poids, notamment dans votre référencement sur les moteurs de recherche.


Mal choisir ses mots-clés

Les mots-clés permettent aux utilisateurs du réseau de vous retrouver. Mais avant de décider par quels mots-clés vous souhaitez être trouvé, demandez-vous pour quoi vous voulez être trouvé. Pour du travail, pour de simples mises en relation, pour vos loisirs ? Choisir les bons termes (les plus précis possibles, fuyez les termes généralistes), c'est choisir en amont les bonnes personnes qui vous contacteront.


Ignorer les groupes d'échange

En adhérant à des groupes d’échanges, on accède quotidiennement à beaucoup de contacts spécialisés, à des infos pointues, etc. Les négliger, c'est négliger 50 % de l'intérêt des réseaux sociaux.


Ne jamais offrir d'informations

Le réseautage repose sur la circulation des informations. Plus vous en partagez, plus vous en recevrez en retour !


Laisser un contact dans le silence

Un inconnu vous envoie une demande de mise en contact ? Dans tous les cas, répondez, même si c'est pour décliner l'offre, car le silence est pire que tout. Dans ce cas, expliquez que pour le moment, « vous ne travaillez pas sur ce genre de projet » mais que « vous aurez peut-être l'occasion de le recontacter plus tard dans l'année ».


Ne pas informer de la suite d’une mise en relation

Grâce à B., vous avez été mis en contact avec C., un chef de projet qui cherchait un profil comme le vôtre. Que l'affaire se fasse ou pas entre vous et C., il est très important de remercier B. et de le tenir au courant des avancées. Le laisser dans le silence équivaudrait à lui dire « donne-moi tes contacts, je ne te le revaudrai pas ». Maladroit.


Être obséquieux(se)

Obséquieux(se) : celui/celle qui exagère les marques de politesse. Alors, évitez absolument les flatteries et les formules ampoulées. D'abord, parce que le Web permet une écriture simplifiée. Ensuite parce que le destinataire va inévitablement se méfier d'une attitude trop déférente, d'un contact qui a l'air de demander plutôt que de proposer.